Armstrong, pour conclure

Gagner à tout prix
Lire et relire l’interview de Lance Armstrong par Oprah Winfrey. Repérer le nombre de fois où figure l’expression « gagner à tout prix ». Comprendre que l’explication de la carrière et du dopage du cycliste nord-américain se trouve là.
Chez Lance Armstrong l’équation « performance » s’écrit : Grosse cylindrée (qualités aérobies) + grosse anticipation (intelligence de course) + grosse motivation (gagner à tout prix) + grosse équipe (à son service) = maillot jaune.
Contrairement à ce que dit Armstrong dans son interview, c’est suffisant pour gagner 7 fois le Tour de France. Sans aide ergogénique ? J’ai envie de le croire.

Qui est dopé ?
Oui, Lance Armstrong a pris de l’érythropoïétine, des corticoïdes, de la testostérone…
Oui, Lance Armstrong s’est fait injecter du sang enrichi en oxygène (et comment ne pas être sidéré par une telle ânerie) ;
Oui, Lance Armstrong s’est dopé, si l’on se réfère à la liste des produits dopants. Mais les produits de cette liste n’ont jamais démontré leur efficacité sur le critère principal de jugement d’une aide ergogénique : la performance en compétition.

Pierrot Théodule, licencié au VC Trifouilly, avale tous les matins 5 complexes vitaminiques et sa voisine infirmière lui injecte dans la fesse une ampoule de B1B6B12 toutes les semaines. Dimanche prochain, il s’aligne dans le critérium de son chef-lieu de canton (80 km autour de l’église, du cimetière et de la mairie). Avec une telle « préparation », il compte bien recevoir le bouquet du vainqueur.

A l’arrivée du critérium, Pierrot Théodule devancera-t-il Jean-Marie Cachou licencié au Sprinter Club de Nowaycity, un adepte de la préparation « à l’eau claire » ? Rien n’est moins sûr.
De même que rien n’est moins sûr que Lance Armstrong ait fait les meilleurs choix à la veille de ses 7 Tours de France. Sa panoplie était-elle la plus achalandée, la mieux dosée, la plus performante ? Nul ne le sait quand une bonne partie du peloton était chargée comme une mule. Avait-il la meilleure « formule magique » ? Rien n’est moins sûr. Mais il a gagné…et aujourd’hui c’est ce qu’on lui reproche.

Lance Armstrong a enfreint les règlements, mais a-t-il usurpé sa place de premier à l’issue des 7 Tours de France ?
Pierrot Théodule triche (il compte sur les médicaments pour devancer J-M Cachou), mais va-t-il gagner dimanche ?

Photo : Winning par jonty.fisher Licence Creative Commons BY

This entry was posted in Uncategorized and tagged . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

6 Responses to Armstrong, pour conclure

  1. docteurdu16 dit :

    Bonjour,
    Je connais vos positions depuis longtemps et nous en avons discuté ici.
    Nous ne discuterons pas du dopage qui est pour vous une réalité incontournable et non négociable.
    Le fait d’avoir corrompu l’UCI est-il acceptable ? Le fait d’avoir payé pour connaître les dates de contrôles, et cetera, est-il de la même nature ?
    Bonne journée.

  2. Eveillard dit :

    Armstrong a détenu un certain pouvoir. Il en a usé et abusé. C’est plutôt un « bad boy » ou plutôt un « superman » un brin prétentieux. Qu’il ait magouillé et qu’il soit intervenu auprès de l’UCI ne change rien au fait que je me pose la question : a-t-il usurpé ses victoires dans le TDF ? A mon avis NON quelle que soit sa « préparation » et quelles que soient ses magouilles avec les autorités officielles du cyclisme. Ses magouilles ne servaient qu’à retarder (éventuellement) les échéances où il devrait « s’expliquer ». Quant à sa « préparation », rien ne prouve qu’elle l’ait aidé à gagner.

  3. Madame Théodule dit :

    Je me fiche de savoir si Lance Armstrong aurait ou non gagné ses tours sans EPO, transfusions et compagnie. Mais tout le monde sait depuis longemps qu’il a gagné ses sept tours ET qu’il était dopé. Et moi, la mère de Pierrot, 15 ans, qui court au VC Trifouilly, j’ai peur pour mon Pierrot qui a des copains qui prennent déjà des « vitamines ». Je lui explique à mon Pierrot mais…
    Alors, quand on retire ses 7 victoires à Armstrong, j’applaudis.

  4. philippe eveillard dit :

    C’est votre droit.
    Mais je ne suis pas certain de l’exemplarité de la sanction.

  5. hugo dit :

    Bonjour,

    Je me permet d’utiliser un de vos propos à un autre illustre fraudeur, vous verrez que cela s’applique parfaitement :

    Bernard Madoff a détenu un certain pouvoir. Il en a usé et abusé. C’est plutôt un « bad boy » ou plutôt un « superman » un brin prétentieux. Qu’il ait magouillé et qu’il soit intervenu auprès de Wall Street ne change rien au fait que je me pose la question : a-t-il usurpé ses victoires dans le monde de la finance ? A mon avis NON quelle que soit sa « préparation » et quelles que soient ses magouilles avec les autorités officielles de la finance. Ses magouilles ne servaient qu’à retarder (éventuellement) les échéances où il devrait « s’expliquer ». Quant à sa « préparation », rien ne prouve qu’elle l’ait aidé à gagner.

    Lance Armstrong et assimilés ont fortement contribué à la destruction du cyclisme, par la destruction de l’image du « sportif », par le désaveu forcé des sponsors et probablement plus grave encore par la leçon qu’il donne à la jeune génération : il l’a clairement dit, pour gagner point de salut hors dopage.

    Bernard Madoff dort derrière les barreaux, Lance Armstrong s’est vu consfiquer ses jouets. J’ai du mal à le regretter et encore plus à le plaindre.

    Quant à la question « Etait-il le meilleur ? / Aurait-il gagné sans dopage ? », on ne le saura jamais et j’espère que ça le ronge.

  6. philippe eveillard dit :

    Je n’aurai pas évoqué les magouilles avec l’UCI si je n’avais pas été interpellé sur le sujet. Pour moi, c’est un épiphénomène qui n’a que peu de rapport avec Armstrong dopé = Armstrong rayé des tablettes.
    Mon post est une réflexion sur le dopage. C’est pour cela que j’ai comparé le coureur cycliste de courses locales, chargé comme une mule de produits non dopants (selon les « experts ») et Lance Armstrong, chargé comme une mule de produits dopants (selon les « experts »). Le problème, c’est que la liste a été établie « au doigt mouillé ». Le problème c’est que l’efficacité sur la performance des produits dopants n’a jamais été démontrée de façon « scientifique » (c’est-à-dire avec les mêmes critères de jugement que ceux imposés aux médicaments).
    L’EPO, les anabolisants, la testostérone, je n’y crois pas beaucoup pour être plus fort, plus rapide ou plus endurant que les autres. Jusqu’à preuve du contraire !

Leave a Reply

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>