Le MeSH, rien que le MeSH

La bibliothèque nationale de médecine des Etats-Unis se casse la tête à indexer chaque article de la banque de données bibliographiques MEDLINE. Cela n’empêche pas les médecins d’interroger la banque de données sans en tenir compte. Ils s’en fichent pas mal de l’indexation. D’autant plus qu’ils ne savent pas quoi en faire et que c’est bien plus facile de prendre la fenêtre d’interrogation de PubMed pour celle de Google.

L’exemple qui tue
Dans PubMed, une requête sur les métastases hépatiques des cancers colorectaux est formulée « à la Google » et selon le langage MeSH.

A la Google, cela donne : « liver metastasis » « colorectal cancer » et 1193 références (le 11janvier 2013). Comme le montre le cadre « search detail », l’Automatic Term Mapping* a jeté l’éponge (« liver metastasis »[All Fields] AND « colorectal cancer »[All Fields]).

En langage MeSH, l’équation de recherche est formulée : Liver Neoplasms/secondary AND Colorectal Neoplasms/complications (302 références le 11 janvier 2013). L’Automatic Term Mapping confirme qu’il s’agit bien d’une formulation en langage MeSH  (« liver neoplasms/secondary »[MeshTerms] AND « colorectal neoplasms/complications »[Mesh Terms]). La syntaxe de PubMed permet de cibler encore plus la requête en “pondérant” les 2 affiliations descripteurs/qualificatifs. L’équation devient : Liver Neoplasms/secondary [majr]  AND Colorectal Neoplasms/complications [majr]. Elle affiche 51 références (le 11 janvier2013).

L’analyse de la première page de résultat (les 20 premières références) de l’équation Google et de l’équation MeSH (la première et la seconde) ne laisse aucun doute sur l’intérêt de formuler « MeSH ».

L’étiquette
PubMed accroche une étiquette à chaque article. C’est ce qu’on appelle le bordereau d’indexation de l’article. Pour l’afficher, il suffit de cliquer sur « MeSH Terms » en bas de la notice au format abstract. Sur cette étiquette figure la liste des termes MeSH et des affiliations terme MeSH/qualificatif .

Une bonne adéquation entre les résultats  et la requête nécessite de formuler vos équations de recherche avec ces termes et ces affiliations. Hors du MeSH point de salut !

Pourquoi…
…les médecins continuent-ils d’interroger PubMed/MEDLINE n’importe comment ?

Il y a deux raisons à cela.
Ils interrogent PubMed/MEDLINE pour n’importe quoi  alors que l’exploration de la banque de données ne sert qu’à une chose : faire une bibliographie (pour une publication ou une thèse).
S’il s’agit de  résoudre un problème clinique ou chercher une information , il y a d’autres outils de recherche (en anglais : Dynamed, UpToDate, Clinical Key, Cochrane library ; en français : CISMeF, les recommandations de l’HAS et des sociétés savantes).

Ils interrogent PubMed/MEDLINE n’importe où alors qu’il n’y a qu’un seul endroit pour faire une bibliographie : la bibliothèque universitaire du coin. C’est le seul endroit où vous pouvez :
– vous asseoir (c’est mieux pour réfléchir aux termes MeSH que vous allez entrer dans la fenêtre d’interrogation) ;
– solliciter l’avis de personnes compétentes (les bibliothécaires) ;
– emprunter des périodiques (pour lire les articles que vous avez sélectionnés et pour « remonter les filières bibliographiques »).

* Automatic term Mapping : moulinette qui compare votre mot clé (du langage courant) à des tables de mots (termes MeSH, périodiques, auteurs).

Iconographie
Learning Sign Language par Daveynin Licence Creative Commons Paternité
http://www.flickr.com/photos/daveynin/4469841629/

 

This entry was posted in Uncategorized and tagged . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

2 Responses to Le MeSH, rien que le MeSH

  1. caro777 dit :

    Bonjour
    Peut-être l’as-tu déjà écrit, mais je ne parviens pas à savoir ce que signifie l’étoile qui suit certains MESH terms, peux-tu m’éclairer, grand spécialiste ?
    Un grand merci, pour ta réponse et pour ce blog !

  2. philippe eveillard dit :

    L’étoile (ou plutôt l’astérisque) indique que le descripteur (le terme MeSH) ou l’affiliation descripteur/qualificatif sont pondérés. Ce sont des termes qui ont été considérés comme majeurs par le documentaliste qui a indexé l’article. Sur les 15 ou 20 termes qui figurent dans la liste des MeSH Terms « accrochée » à chaque article, il y en a toujours 4 ou 5 qui sont pondérés. Ce sont ceux qui caractérisent le mieux le contenu de l’article.
    Intérêt : quand vous voulez faire une requête très ciblée sur un terme MeSH ou sur une affiliation descripteur qualificatif, vous les « pondérez ».
    Exemple :
    – requête ciblée sur le traitement médical de l’asthme : Asthma/DT [majr]

    Philippe Eveillard

Leave a Reply

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>