Cochrane, connais pas !

Quand j’aborde l’exploration de « la Cochrane » dans les formations à la recherche documentaire, il y a toujours un médecin qui me demande : ça s’écrit comment Cochrane. Autrement dit : c’est quoi ce machin ?

Lors de la « journée Cochrane » organisée le 2 décembre par la BIUM et le Centre Cochrane français, j’ai eu la confirmation que  « la Cochrane » n’était pas la tasse de thé des praticiens français. La France a même moins de praticiens impliqués dans la « Collaboration Cochrane » que le royaume de Bahrein !

Hier à Bobigny, alors que je m’apprêtais à libérer les étudiants après 4 heures de formation à la bibliographie de la thèse, une voix féminine s’est élevée : « et la banque de données Cochrane… ». J’ai joué les « arrêts de jeu » : 5 minutes sur Cochrane. Juste de quoi savoir l’écrire.

This entry was posted in Uncategorized and tagged . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>