C’est quoi la télémédecine ?

229 August night. Photo par eyeliam. Licence CC-Paternité

C’est presque rien si l’on en croit certains médecins qui débattent dans les listes de diffusion…ou le pire à venir pour d’autres.

C’est la « killer application » ou, tout au moins, la solution à bien des problèmes (dont celui de la démographie médicale) pour la communication gouvernementale « prise comme du bon pain » et reprise servilement par une partie de la presse quotidienne.

C’est la bonne aubaine pour les industriels de la bidouille informatique prets à vendre leur gadgets au prix du matériel médical haut de gamme. C’est la bonne aubaine pour le Conseil de l’Ordre qui se refait une santé à moindre frais et renforce sa réputation de gardien du temple.

C’est pas nouveau puisque le téléphone existe depuis 1877 et que, en 1966, Louis Lareng à Toulouse faisait déjà circuler des données médicales et des tracés électrocardiographiques dans des tuyaux.

C’est presque rien puisque les applications majeures sont opérationnelles depuis de nombreuses années et que les plus récentes ne concernent qu’une poignée de praticiens en Lozère et une autre en haute montagne

Finalement, faire de la télémédecine l’emblème de la loi HPST et en faire le buzz de la semaine c’est une imposture.

This entry was posted in Uncategorized and tagged . Bookmark the permalink. Follow any comments here with the RSS feed for this post. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

5 Responses to C’est quoi la télémédecine ?

  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par j.daniel Flaysakier, Philippe Eveillard. Philippe Eveillard a dit: Télémédecine : avec un temps de retard, j'en remets une couche. La mienne http://docedu.fr/WordPress/archives/394 #télémédecine [...]

  2. [...] This post was Twitted by annagueye [...]

  3. Je pense malgres tout que la telemedecine peut apporté un plus…
    Il n’y a pas que des critiques, pensez a la personne ne pouvant pas se deplacer…C’est un bien pour elle… mais il est sur que chaque techniques ou nouveauté a ses derives…

  4. Mylène dit :

    Je ne comprends pas vraiment l’utilité d’une telle pratique. Si j’ai bien saisi, pour avoir un toubib qui pratique une vraie consultation, donc le face à face, il faudra aller dans les pays émergents ou tiers mondistes où la médecine d’ailleurs n’est pas tout à fait à la pointe. C’est tout l’un ou tout l’autre dans ce monde, mais où va t on bon sang ! En plus, on imagine toute la panoplie déployée autour de ce projet, connexion, paiement en ligne, obliger tous les internautes à se doter d’une caméra et j’en passe. Déjà le problème se pose dans les cas d’urgence, imaginez toute l’énergie déployée pour se faire aider, pour l’avoir vécu moi même, le médecin au bout du fil lorsqu’on appelle le samu. Le médecin est au bout du fil, tentant de rechercher le malaise qui vous envahit tandis que vous étouffez, parvenez à peine a parler tant vous avez mal. Et la meilleure c’est lorsque le médecin, sans même sans même connaitre votre dossier médical, (qui sait, vous pouvez avoir une pathologie grave…), vous dit si oui ou non une intervention est nécessaire. Rousseau écrivait qu’il valait avoir a faire à la médecine qu’au médecin, je crois que le retour à l’état de nature nous guette :-)

  5. Tiger Balm dit :

    Ça a de gros avantage en fait pour les personnes ou les groupes qui sont isolés comme par exemple l’équipage d’un sous marin ou un astronaute. Maintenant c’est vrai que pour un indien vivant dans les bas fonds de Calcutta ou un somalien n’ayant rien a manger, la télémédecine ne signifie pas grand chose.

Leave a Reply

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>